Burkina: Les enquêtes livrent des secrets sur les trois terroristes

Les trois jeunes jihadistes qui ont commis le massacre du Cappuccino ont été abattus dans un bar voisin du Splendid Hôtel où ils ont pris une chambre. (Photo DR)
Au fur et à mesure que l’enquête sur les attaques de Ouagadougou progresse, on en sait davantage sur les auteurs de la terrible boucherie des 15 et 16 janvier.
Les terroristes étaient au nombre de trois et non six, comme l’avaient annoncé certaines sources. Ce sont de jeunes gens d’une vingtaine d’années. Ils s’étaient habillés en djellaba et turbans au début de l’attaque, plus tard, ils se sont revêtus de pantalons jean et de tee-shirts, pour faciliter leur fuite. C’est dans cette tenue, qu’ils ont été abattus au bar  »Taxi brousse », où ils se sont planqués au petit matin du samedi 16 janvier. C’est ce changement de tenues, qui aurait laissé penser qu’il s’agissait de six terroristes. Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a publié avant-hier les photos et les noms de guerre des trois jeunes jihadistes. Il s’agit de Al-Battar Al-Ansari, Abu Muhammad al-Buqali et Ahmad al-Fulani, tous font partie, à en croire  »l’internationale terroriste », de la section locale de al-Mourabitoune (sentinelles) en arabe. Vu la couleur de leur peau, les deux premiers seraient probablement des arabes, le troisième est un noir. Selon des sources proches de l’enquête, pour se rendre sur les lieux de l’attaque, les trois jeunes intégristes auraient loué un véhicule, dont ils abattront froidement le chauffeur en cours de route, avant de jeter son corps. Les mêmes sources soutiennent qu’ils ont bénéficié de complicités. En effet, sur les vidéos de surveillance du Splendid Hôtel où ils ont pris une chambre, on les voyait en discussion avec des individus dont certains sont actuellement entre les mains de la police. Le Fbi, la police fédérale américaine, est en train d’exploiter ces images, pour mettre le grappin sur ces présumés complices. C’est l’un d’eux, un ressortissant burkinabé, qui aurait réservé la chambre aux trois hommes, sous de fausses identités. Lorsqu’ils sont arrivés, ce vendredi 15 janvier, à la réception du Splendid, c’est sous ces faux noms, qu’ils vont se faire enregistrer. Après l’attaque, de nombreux serveurs de l’hôtel ont affirmé les avoir aperçus. Ils soutiennent qu’ils avaient même déjeuné au restaurant de l’établissement, avant de ressortir, pour revenir vers 19 heures, lourdement armés. Ayant déjà repéré les lieux, ils ont foncé tout droit vers le Cappuccino et vidé les chargeurs de leurs fusils automatiques sur les nombreux clients. 26 vont tomber sous leurs balles dans le célèbre café-restaurant. Pour accélérer les investigations, la police burkinabé est aidée par 18 enquêteurs français et des agents américains.

Source: Abidjan.net

Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine

afrika54news

ACTUALITÉ AFRICAINE À TOUTE HEURE

You May Also Like

Laisser un commentaire