Raila accuse L’Unon Africaine d’encourager la violence au Burundi

M. Raila Odinga a accusé l’Union africaine de cautionner les abus des droits de l’homme par l’échec d’un déploiement des troupes pour apaiser le conflit au Burundi, et au lieu de se concentrer sur le retrait de la Cour pénale internationale (CPI)

Dans un communiqué de presse envoyé à la « Nation », M. Odinga observe que le pays est au bord d’un génocide et tous les efforts devraient viser à restaurer la paix, la démocratie et l’équité.

Il a relevé que: « la décision de ne pas déployer des troupes est une décision de se tenir aux côtés de l’actuel président et son régime meurtrier, contre les citoyens sans défense du Burundi. La décision prise par l’UA de faire du retrait du Statut de Rome  la question clé lors de sa réunion en dit long sur  l’hypocrisie qui mine le leadership sur le Continent « .
Il a en outre mentionné que le retrait de la cour internationale ne doit être envisagé qu’après la mise en place d’infrastructures juridiques appropriées et efficaces, afin que soient jugées, les personnes responsables de la violence au Burundi, Côte-d’Ivoire et au Darfour .

Pour l’Union africaine,  quitter la CPI avant que cette infrastructure soit mise en place est, exposer la population africaine aux tyrans qui pourront désormais commettre leurs atrocités dans le confort sachant  qu’ils ne seront jamais amenés à rendre compte de leurs crimes contre l’humanité « , a-t-il déclaré lundi. 

La 26ème session ordinaire des chefs d’Etat africains qui a débuté le 30 Janvier  a pris fin au Conseil Paix et Sécurité de l’UA à Addis-Abeba. 

Le Burundi, qui a été l’objet d’une renaissance après la guerre civile de 1993 à 2006 a plongé dans l’anarchie en Avril  2015 après que le président Pierre Nkurunziza ait décidé de modifier la Constitution afin de poursuivre un troisième mandat. Jusqu’ici, plus de 200.000 personnes ont fui.

Plus tôt, le président Nkurunziza, à travers le porte-parole présidentiel adjoint Jean-Claude Karerwa, s’est opposé à la décision de l’UA de l’envoi d’ une troupe de maintien de la paix de 5000 hommes pour le maintiene de la paix, menaçant, que cette troupe considéré comme une « force d’invasion et de l’occupation. »


Source: Dailynation

Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine

afrika54news

ACTUALITÉ AFRICAINE À TOUTE HEURE

You May Also Like

Laisser un commentaire