Le Département d’Etat américain vient de publier un communiqué dans lequel les Etats-Unis désapprouvent la candidature de Paul Kagame au poste présidentiel en 2017.

« Le Président Kagame rate une occasion historique de renforcer les institutions démocratiques pour lesquelles le peuple rwandais s’est battu pendant 20 ans… », signale ce communiqué qui poursuit :

«Washington estime que les alternances politiques sont essentielles pour consolider les démocraties », et exprime sa préoccupation « face à des changements qui ont pour objectif de servir un individu au dépens du principe d’élections libres ».

Certains détracteurs du gouvernement rwandais au sein du Congrès américain, dont Ed Royce, président de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, demandent depuis des mois au département d’Etat d’instaurer des sanctions contre le gouvernement rwandais qu’ils considèrent comme un frein à la démocratie et la liberté d’expression.

La Nouvelle Constitution mise en place après référendum autorise en effet le Président Kagame à rester au pouvoir jusqu’en 2034. C’est ce que certains médias qualifient de « dérive autocratique ».

Mais Kigali s’est défendu déjà avec le référendum du 18 Décembre qui a été approuvé à 98,3%  par la majorité des Rwandais qui ont réclamé souverainement que Kagame soit reconduit au troisième mandat.

C’est le Jour du Nouvel An 2016 que le Chef de l’Etat rwandais a accepté officiellement cette demande, lors de son Message à la Nation.

Lors du récent Dialogue National tenu à Kigali les 21 et 22 Décembre dernier, les Rwandais ont réaffirmé leur engagement à défendre leur choix et leur Vision du futur.

C’est cela qui leur confère valeur et dignité, et qui leur permet de bâtir un pays engagé sur la voie de la croissance, tout en maintenant une unité solide et une stabilité, ainsi que des valeurs nationales qui ont fait que le Rwanda a émergé de graves difficultés, dont le Génocide de 1994.

Avec Agence rwandaise de l’information

Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine

Laisser un commentaire