Michel Martelly quitte le pouvoir, Haïti n’a plus de président

mediaEn Haïti, Michel Martelly a officiellement quitté son poste de chef d’Etat, ici accompagné de sa femme Sophia, au Parlement, à Port-au-Prince, le 7 février 2016.REUTERS/Andres Martinez

Michel Martelly a achevé son mandat sans transmettre le pouvoir à un successeur à cause du report sine die des élections. En donnant hier son dernier discours à la nation, il a exprimé ses regrets face à cette situation inédite pour le pays.

Avec notre correspondante à Port-au-Prince,  Amélie Baron

Michel Martelly a expliqué qu’il assumait seul ses échecs et son plus grand regret a été « celui d’élections présidentielles différées ». Il n’a donc pas transmis son écharpe bicolore à son successeur, mais c’est le président de l’Assemblée nationale qui l’a reçue avant que ce symbole du pouvoir exécutif ne soit déposé au musée national, pour l’histoire.

Dans son discours écrit en français et en créole, Michel Martelly a été solennel, en appelant les Haïtiens à continuer à croire au changement, mais, fidèle à son fort tempérament, il a aussi taclé ses détracteurs, saluant au passage sa femme et son fils aîné, accusés par les opposants de détournements de fonds publics. Devant les députés, sénateurs, ambassadeurs étrangers et journalistes, Michel Martelly s’est dit lui prêt à répondre devant le tribunal de l’Histoire.

Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine

afrika54news

ACTUALITÉ AFRICAINE À TOUTE HEURE

You May Also Like