Célébration: Bernard Binlin DADIE reçoit officiellement le Prix UNESCO-UNAM/Jaime TORRES BODET

 
Il est le pionnier de la littérature ivoirienne. Et ses écrits ont façonné des générations d’hommes et de femmes dans le monde entier. L’intellectuel ivoirien Bernard Binlin DADIE a reçu officiellement le Prix UNESCO-UNAM/Jaime TORRES BODET en sciences sociales, humanités et arts, d’une valeur de 50.000 dollars, soit environ 25 millions F CFA, de la Directrice générale de l’UNESCO, Irina BOKOVA, représentée par le Représentant résident de l’institution, Yao Ido, ce jeudi 11 février 2016 au palais de la Culture de Treichville. «Nous célébrons aujourd’hui plus que l’hommage à un grand intellectuel, car ce prix est un hommage à la vivacité de la culture de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique », estime Irina BOKOVA. ‘’Essayiste prolifique, dramaturge, poète, poursuit le discours de Mme BOKOVA lu par son représentant, le jury a été notamment séduit par son écriture et ses engagements dans son œuvre, par ses expériences du colonialisme à son enfance, Dadié tente de connecter les messages des contes africains au monde contemporain’’. Son humanisme, le désir de l’égalité, son engagement pour l’indépendance des Africains et la valorisation de leurs cultures ont milité à la sélection de Bernard Binlin DADIE parmi des candidatures de très haut niveau, comprenant des individus et institutions illustres de 20 pays.

Le récipiendaire a traduit sa gratitude à tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à faire de lui le grand écrivain qu’il est, principalement, ‘’Alioune Diop qui m’associa à son initiative quand il créa Présence africaine et Pierre Seghers, le résistant, qui refusa toute préface à mes premières œuvres en affirmant qu’elles se suffisaient à elles-mêmes’’. Bernard Binlin DADIE est également convaincu d’avoir fait œuvre utile, à travers ses écrits. ‘’Outre la joie que ressens, a-t-il poursuivi, j’y vois un de ces signes précieux que notre caravane humaine, délivrée de l’abominable langage des instincts et des haines, abordera bientôt, si nous nous unissons enfin, ces temps longtemps désirés des solidarités constructives, dans la connaissance et l’égal respect des cultures de continents’’.

La cérémonie a été rehaussée de la présence de Denise Houphouët-Boigny, ambassadrice permanente de la Côte d’Ivoire à l’UNESCO, la Grande chancelière Henriette Dagri-Diabaté, le ministre de la Culture Maurice Bandaman et d’éminentes sommités du monde culturel ainsi que les familles biologique et politique de l’écrivain.

Maurice Bandaman a annoncé notamment que le Salon international du Livre d’Abidjan sera dédié au récipiendaire. Le prix des Arts et des lettres du ministère de la Culture portera désormais le nom ‘’Grand prix Bernard DADIE des Arts et des lettres’’ et une rue dans la commune de Cocody sera baptisée du nom de ce digne fils de la Côte d’Ivoire.

Notons que cette reconnaissance internationale intervient au moment où l’écrivain fête son centième anniversaire.

Source: abidjan.net

Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine

afrika54news

ACTUALITÉ AFRICAINE À TOUTE HEURE

You May Also Like