Interswitch, la start-up spécialisée dans les services de paiement, lancée à Lagos au Nigéria en 2002 par Mitchell Elegbe, est sur le point de devenir la première licorne africaine, c’est-à-dire la première entreprise africaine à atteindre la valeur d’un milliard de dollars.

Fournissant ses services dans de nombreux pays africains, Interswitch parviendrait à cette valeur soit grâce à une entrée en bourse soit grâce à une vente. Il y a quelques mois le président d’Interswitch expliquait à Techfoliance : « malgré notre réussite sur le secteur des services de paiement, nous aurions pu exploiter plus tôt le potentiel de cette technologie si nous avions mené une stratégie d’expansion plus agressive dans les autres pays d’Afrique ». Il semble que la solution ait été trouvée. Comme l’explique un financier de la Silicon Valley interrogé par le nouvel observateur, « ils ont déjà choisi leurs banques et devraient entrer en bourse au troisième ou au quatrième trimestre à une valeur proche d’un milliard de dollars ».

Précédemment classée Fintech la plus prometteuse d’Afrique par Deloitte, Interswitch est donc en train de justifier toutes les attentes suscitées.
ecceafrica
Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine