Ibrahim Mbombo Njoya, le sultan des Bamoun, a appelé ce week-end, Paul Biya à convoquer un congrès extraordinaire du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), le parti au pouvoir.

Ibrahim Mbombo Njoya, plusieurs fois ministre, et actuel sultan des Bamoun (un peuple de l’Ouest du pays), a appelé Paul Biya, à convoquer un congrès extraordinaire du Rdpc, le parti au pouvoir, dont il membre du Bureau politique.

« Nous, responsables politiques du RDPC de la région de l’Ouest, estimons donc, qu’il n’est pas nécessaire d’attendre trois ans pour engager des mesures politiques appropriées, car au rythme où évoluent les choses dans le monde, nous ne sommes pas à l’abri des surprises désagréables », a déclaré l’autorité traditionnelle.

Avant d’ajouter, « ce congrès extraordinaire n’aura qu’un seul point à l’ordre du jour, à savoir trouver des solutions pertinentes et durables aux problèmes de l’heure. Nous pourrions donc à l’issue de ces débats, permettre à notre président national de répondre valablement à l’appel lancé ce jour par les militants et sympathisants de notre parti».

« Sachez, excellence, que les clés du bonheur et du malheur de notre pays se trouvent encore aujourd’hui entre vos mains. Que Dieu Tout-puissant puisse vous guider comme toujours, dans le choix de la bonne clé », va-t-il conclure.

Ce n’est plus un secret, les dignitaires du parti que dirige Biya, appellent tous en chœur, à une élection présidentielle anticipée.

Il ne reste plus qu’au dirigeant camerounais, -Paul Biya 83 ans dont bientôt 34 au pouvoir-, seul maître du calendrier électoral, de donner suite aux appels lancés par ses camarades.

Koaci

Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine