Le crash de l’avion russe était un acte terroriste, reconnait le président égyptien

  Le président égyptien Abdel Fattah Al Sissi a indiqué mercredi que le crash de l’avion russe qui se dirigeait de Charm Al Sheikh à St-Petersburg l’année dernière était un acte terroriste visant à porter un coup au tourisme dans le pays.
« Celui qui a été à l’origine de ce crash avait pour but de frapper le tourisme et les relations avec la Russie », a-t-il dit dans une déclaration diffusée par la télévision égyptienne.

« Le but était d’isoler l’Egypte du reste du monde », a insisté M. Sissi dont les propos sont considérés comme étant la première reconnaissance officielle de l’existence d’un acte délibéré derrière l’incident.

L’avion, un airbus A321, s’était écrasé peu de temps après avoir décollé de Charm Al Sheikh le 31 octobre dernier avec à son bord 224 passagers qui ont tous été tués dans le crash.

Dans sa déclaration, le président égyptien s’est exclamé « est ce que le terrorisme a pris fin ? » avant de réponde que « non » tout en assurant qu’il sera éradiqué si « nous nous unissons ».

La Russie avait déjà affirmé que le crash est dû à une bombe placée à l’intérieur de l’avion par le groupe Etat Islamique (DAECH), mais les Egyptiens ont toujours dit qu’ils n’ont pas trouvé de preuve étayant cette thèse.

Selon les experts, la reconnaissance par le Caire de l’existence d’une bombe à l’origine du crash pourrait l’exposer à des réclamations d’indemnisation de la part des familles des victimes.

Auteur: Apanews

Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine