Gabon : acte de naissance d’Ali Bongo, la plainte pour « faux » classée sans suite

La plainte pour « faux » dans l’acte de naissance du chef de l’Etat du Gabon, Ali Bongo Ondimba, déposée par sa demi-sœur a été classée sans suite par le Parquet de Nantes

Rebondissement dans l’affaire de la plainte pour « faux » dans l’acte de naissance du chef de l’Etat du Gabon, Ali Bongo Ondimba. Déposée par la demi-sœur du dirigeant gabonais, cette requête a été classée sans suite par le Parquet de Nantes.

La plainte a été déposée en janvier contre X pour « faux et usage de faux » par Onaida Maisha Bongo Ondimba, fille du défunt Président Ali Bongo, par ailleurs une de ses 54 héritiers déclarés. Elle a été classée sans suite le 19 février dernier. Estimant que sa juridiction n’était pas compétente, le procureur de la République de Nantes, Brigitte Lamy, a confirmé le classement de la plainte,estimant qu’aucun acte n’a été commis à Nantes.

Le 12 novembre 2015, la justice française avait autorisé Onaida Maisha Bongo Ondimba à consulter l’extrait de l’acte de naissance complet de son demi-frère, dans le cadre du conflit de succession à propos de l’héritage de l’ancien Président du Gabon. Au Gabon, cette affaire a fini de créer la polémique. une partie de l’opposition accuse Ali Bongo d’avoir menti à propos de ses origines.

Mieux, l’opposition compte sur cette affaire pour empêcher le chef de l’Etat de briguer un nouveau mandat lors de l’élection présidentielle prévue entre août et octobre 2016.

Afrik.com

Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine

afrika54news

ACTUALITÉ AFRICAINE À TOUTE HEURE

You May Also Like