Mali : Ahmad Al Mahdi Al Faqi, gourou d’Ansar Eddine, dans le box des accusés de la CPI

Ahmad Al Mahdi Al Faqi est entre les mains de la justice internationale. Le dossier de ce haut dignitaire du groupe jihadiste, Ansar Eddine, a été transmis à la CPI qui statue sur son cas depuis un certain temps. C’est ce mardi 1er mars que les juges de cette Cour devront rendre leur verdict à l’occasion du procès de confirmation des charges, d’après Jeune Afrique.

Ahmad Al Mahdi Al Faqi sera situé ce mardi.

Ahmad Al Mahdi Al Faqi devrait comparaître, sauf changement de dernière minute, ce mardi devant la Cour Pénale Internationale (CPI). Détenu à La Haye depuis la fin de l’année dernière (septembre), l’ancien commandant de la Police islamique d’Ansar Eddine  a été épinglé par la justice pour son implication présumée dans la destruction des mausolées (neuf au total) de Tombouctou , une grande ville située au Nord-Mali hautement touristique et dont l’histoire rime avec l’Islam. Les faits se sont déroulés entre avril 2012 et janvier 2013.

Pour ce qui est de l’audience d’aujourd’hui communément appelée « audience de confirmation des charges » est un mode opératoire utilisé et qui laisse la latitude au bureau du procureur d’apporter les preuves qui pourraient justifier la comparution effective d’un individu soupçonné d’avoir commis une infraction. A la tête de la « Hesbah » (le nom donné à l’entité chargée de faire appliquer la loi islamique, la « charia »), Ahmad Al Mahdi Al Faqi aura été l’un des acteurs clefs du pillage de la ville des « 333 saints ».

afrique-sur7

Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine

afrika54news

ACTUALITÉ AFRICAINE À TOUTE HEURE

You May Also Like