L’entrepreneur sud-africain Bruce Good a fondé la start-up OurHood dans le but d’apporter une réponse au défi de la sécurité dans les quartiers de la nation arc-en-ciel. Pas de militaires ou d’agents secrets infiltrés. Ce rôle est dévolu à chaque habitant des villes qui expérimente ce système.

Innovante, OurHood se veut surtout participative en misant sur l’entraide. La start-up a mis en place un espace de communication permettant un échange d’informations en temps réel entre des personnes habitant un même quartier où qu’elles se trouvent et à tout moment de la journée.

«Même si Facebook permet de converser avec ses amis à travers le monde, ce réseau social n’apporte qu’une solution individuelle. Nous créons des groupes concernant chaque voisinage, c’est un espace très sécurisé et privé où les gens se rejoignent, ils peuvent échanger des informations en temps réel via notre site web et une application et nous vérifions que les personnes qui se connectent appartiennent bien au voisinage », détaille l’entrepreneur au site Startupbrics.com.

Une goutte d’eau dans l’océan des solutions qui s’offrent pour lutter contre l’insécurité. Mais de quoi rassurer des Sud-africains en proie quotidiennement à la violence, en l’occurrence en milieu urbain. Selon AfricaCheck, l’Afrique du Sud a enregistré 47 meurtres et près de 327 vols par jour en 2014.

Eccafrica

Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine