Justus Nwaoga capte l’énergie solaire grâce à la Mimosa pudique

Justus Nwaoga a mis au point, en 2013, un capteur solaire à base de mimosa pudique, une plante herbacée communément appelée Marie-honte ou herbe mamzelle. L’ingénieur en chef du département de chimie pharmaceutique et médicinale de l’Université du Nigeria Nsukka a récemment découvert que cette herbe avait la capacité de capter et d’accumuler l’énergie solaire.

Cette innovation est née du désir, de son inventeur, de comprendre. « Pourquoi les feuilles du mimosa pudica se replient-elles quand on les touche, pour s’ouvrir à nouveau après quelques minutes en plein jour ?». Dans son livre « Plant Weed for Solar Cell Development », il explique que c’est parce que le contact coupe la réception de la lumière nécessaire à l’ouverture de la plante. La même raison qui éclaire sur l’incapacité de la plante à s’ouvrir de nuit.

Marie-honte capte l’énergie grâce à des électrolytes. Ce sont ces derniers que le scientifique a insérés dans ses capteurs, améliorant significativement leur efficacité.
Ecceafrica
Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine

afrika54news

ACTUALITÉ AFRICAINE À TOUTE HEURE

You May Also Like