Il n’est pas passé par quatre chemins. Devant le coût élevé des factures d’eau et d’électricité qui viennent en rajouter aux souffrances des populations qui croupissent déjà sous d’autres charges entre autres le prix croissant des denrées alimentaires, le président Alassane Ouattara propose comme solution de ‘’mettre fin au monopole’’ de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) et de la Société de distribution d’eau en Côte d’Ivoire (SODECI). Ces deux entités détiennent le monopole de ces services dans le pays. Mieux il annonce un appel à candidatures à l’intention de nouveaux opérateurs qui souhaiteraient investir dans le secteur en vu de favoriser la concurrence qui contribuerait à la baisse considérable des coûts. « Il faut mettre fin au monopole de la CIE et de la SODECI ; je lance un appel à tous ceux qui veulent investir dans le secteur de le faire », a exhorté président Alassane Ouattara. Il s’est prononcé ce 1er mai 2016 lors de la commémoration de la fête du travail devant notamment les cinq centrales syndicales de Côte d’Ivoire.
Il a indiqué que la décision d’augmentation de ces services voulue par le gouvernement ivoirien a été mal appliquée. Aussi, a-t-il décidé de l’annulation de celle-ci à compter de janvier 2016 et la remise du surplus obtenu par ces entreprises aux abonnés.

Outre cette mesure, le chef de l’Etat a décidé de la ‘’suspension’’ de la réforme du permis de conduire qui a suscité une lever de bouclier au sein de la population.

En somme des decisions fortes bien accueillies par les centrales syndicales et partant par l’ensemble des
populations.

Auteur: abidjan.net

Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine