Après Yaoundé dans la Région du Centre, le gouverneur de la Région de l’Ouest, Awa Fonka Augustine, confirme que les 1500 poulets morts le 26 mai 2016 dans son territoire de commandement, étaient porteurs du virus de la grippe aviaire.

« Il a été établi que les poulets morts dans la ferme de Bayangam étaient porteurs du virus H5N1», révèle-t-il. Selon le gouverneur, les résultats des premières analyses effectuées au laboratoire national vétérinaire (Lanavet) lui ont été faxés le 1er juin 2016, par le ministre de Santé publique, André Mama Fouda. Néanmoins, indique le gouverneur, « De secondes analyses sur les prélèvements effectués sur les mêmes échantillons, vont être commandées à l’Institut Pasteur de Yaoundé

Toujours selon Awa Fonka Augustine un nouveau foyer a été découvert, au marché « Casablanca » à Bafoussam avec la découverte de 36 poulets morts le 26 mai 2016.

Outre les deux foyers formellement identifiés, le gouverneur indique qu’un autre foyer de grippe aviaire existerait à Baleng, dans l’arrondissement de Bafoussam de 2ème.

Pour éviter la propagation du virus H5N1 dans les localités non encore infectées, le gouverneur de la région de l’Ouest a prescrit un ensemble de mesures : « l’abattage systématique suivi de l’incinération des cheptels dans le foyer de Bayangam dans le Koung-khi; l’interdiction jusqu’à nouvel ordre, de tout mouvement de volaille et des produits de volaille dans les départements touchés, à savoir le Koung-khi et la Mifi ».

Le 25 mai 2016, le ministre de l’Elevage, le Dr Taiga, a annoncé le 22 mai 2016, qu’un foyer de grippe aviaire s’est déclaré au complexe avicole de Mvog Betsi, à Yaoundé. Les estimations provisoires font état de plus de 15 000 volailles mortes sur un effectif 33 000 que compte complexe. Le commerce des poulets est interdit à Yaoundé jusqu’à nouvel ordre.

(Agence Ecofin)

Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine