Guinée Conakry: Cellou Dalein Diallo commente le discours controversé d’Alpha Condé

Le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, et leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), a dénoncé les propos du président Alpha Condé, qui s’en est pris à certains cadres de sa communauté.

Pour le chef de file de l’opposition, ce discours d’Alpha Condé n’est pas nouveau : « M. Alpha Condé a toujours utilisé le tribalisme et l’ethnocentrisme comme outils de conquête et de conservation du pouvoir. Souvenez-vous, dès 1993, il avait affirmé haut et fort que les Malinkés qui voteraient Lansana Conté sont des bâtards. Souvenez-vous, en 2010, à la veille du second tour, les violences exercées sur les ressortissants de la Moyenne Guinée résidant en Haute Guinée sur la demande de M. Alpha Condé. Il a mené la campagne du deuxième tour de la présidentielle par rapport à ce qu’il considère comme l’ethnie peuhle.»

Poursuivant son intervention, Cellou Dalein Diallo rappelle aussi que ce genre de discours ne doit pas être celui d’un président de la République : « Ce n’est pas un discours digne d’un président de la République. La République a des citoyens dont il doit assurer le respect des droits, dont il faut garantir l’égalité devant la loi.  Le président de la République ne peut pas traiter des citoyens simplement en fonction de leur appartenance ethnique, même pas politique », a-t-il déclaré.

Au lendemain de son élection en 2010, le président Alpha Condé a promis la Primature à la communauté Soussou. Il en a fait de même pour la présidence de l’Assemblée nationale lors des élections législatives du 28 septembre 2013. En 2015, il a également déclaré que la Guinée ne dispose que de trois ethnies. Des propos qui confortent Cellou Dalein dans son argumentation :

«Il a dit publiquement ‘’je donne l’Assemblée nationale aux Forestiers, la Primature aux Soussous.’’ Est-ce que ça c’est un discours d’un président de la République ? Il y a parfois des équilibres à maintenir, mais le discours doit être républicain. Le président de l’Assemblée nationale est normalement élu. Le choix du parti majoritaire peut toujours être porté sur un ressortissant d’une communauté, mais ce n’est pas à la communauté qu’on donne le poste. C’est plutôt à un citoyen guinéen et qu’on suppose en être digne. A Kankan, il n’a pas dit que la Guinée appartient à trois ethnies ? Je ne vais pas citer parce qu’il a volontairement omis les autres. On a combien d’ethnies en Guinée ? Est-ce qu’on peut dire que la Guinée n’appartient qu’à trois ethnies ? Je pense que le discours du président de la République c’est de dire que la Guinée appartient à tous les Guinéens et non à des ethnies. Alpha Condé a toujours fait de la stigmatisation. Aujourd’hui il s’en prend aux Malinkés. Mais il s’en était pris aux autres. Il a appelé des gens ‘’c’est des buveurs de sang, c’est des tortures, il faut chauffer le derrière. Ce n’est pas le discours d’un président de la République. Le président de la République doit être rassembleur autour des valeurs que nous avons,  et la nation, la démocratie, la laïcité. Donc c’est un discours que l’UFDG condamne », a-t-il conclu.

Par guineenews

 

Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine

afrika54news

ACTUALITÉ AFRICAINE À TOUTE HEURE

You May Also Like