« Atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat et détention illégale d’armes et munitions de guerre « , ce sont les chefs d’inculpation qui pèsent sur le Général Jean-Marie Michel Mokoko. L’ex candidat à la présidentielle a été présenté jeudi au procureur et aussitôt placé en détention préventive.

Candidat malheureux à l’élection présidentielle du 20 mars remportée par le président denis Sassou-Nguesso, le général jean-Marie MOKOKO a été inculpé ce jeudi 17 juin.

Une vidéo datant de 2007, dans laquelle l’on voit le général Mokoko en discussion avec un individu dont on ne voit pas le visage, d’un plan visant à chasser Denis Sassou-Nguesso du pouvoir, serait la source de la poursuite judiciaire dont fait face l’homme politique en disgrâce et ancien allié de Denis Sassou-Nguesso.

Selon plusieurs témoins  le général Mokoko  est arrivé menotté jeudi au parquet de Brazzaville alors qu’il était en garde à vue depuis mardi à la Direction générale de surveillance du territoire.

D’après l’un de ses avocats  Jean-Philippe Esso, le mis en cause plaidera non coupable.

La rédaction

 

Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine