RDC: le général Kanyama chef de la police de Kinshasa sanctionné par les USA

Le Commissaire général de la police congolaise, le général Célestin Kanyama est la première personnalité à être sanctionnée par les  Etats-Unis contre les responsables congolais.

Selon la déclaration de Tom Perriello, « La violence qui a conduit à la désignation de Kanyama est inacceptable. Nous exhortons les congolais à s’abstenir de toute violence  et de s’engager au dialogue pour des élections en temps opportun .»

De même, le Département du Trésor des États-Unis souligne dans un communiqué « Aujourd’hui, le Bureau de contrôle des actifs étrangers (OFAC) a sanctionné un fonctionnaire du gouvernement congolais, Céléstin Kanyama, en vertu de l’ordre exécutif (EO) 13413, tel que modifié par le décret 13671, qui autorise la désignation des personnes pour conduite spécifiée « contribuant au conflit » en République démocratique du Congo (…). L’action aujourd’hui ne vise pas le peuple congolais. Il est destiné à modifier le comportement des individus impliqués dans la violence contre les civils. Le Bureau conjoint des droits de l’homme des Nations Unies a indiqué que le début de l’année 2015 a été marqué par «une augmentation du nombre de violations des droits politiques et des libertés publiques » commis par des agents du gouvernement de la RDC, en particulier par la police. » .

« Alors que la limite constitutionnelle du mandat du président Kabila touche à sa fin en décembre, le régime s’est engagé dans une vague de répression, comprenant l’arrestation des membres de l’opposition et la suppression violente de manifestations politiques, afin d’éviter la tenue d’élections nationales programmées », a affirmé John Smith, directeur du Bureau de contrôle des actifs étrangers (OFAC).

«L’action aujourd’hui du Trésor envoie un message clair que les Etats-Unis condamnent la violence et la répression, en particulier ceux des Céléstin Kanyama, qui menacent l’avenir de la démocratie pour le peuple de la République démocratique du Congo. » a déclaré John E. Smith, Directeur ad intérim de l’OFAC.

Aux termes de ces sanctions, les avoirs du général kanyama sont gelés aux Etats-Unis et il est interdit à toute entité américaine de faire des transactions avec lui.

Click here for reuse options!
Copyright 2016 actualité africaine

afrika54news

ACTUALITÉ AFRICAINE À TOUTE HEURE

You May Also Like